L’économie belge handicapée par l’état de ses routes

C’est le Forum Economique Mondial  ( WEF – World Economic Forum ) qui le déclare : L’état des routes en Belgique est un handicap à l’encontre de notre développement économique.

Le  WEF évalue les pays selon 12 critères de compétitivité. Parmi ces 12 critères, nous trouvons notamment la qualité de l’enseignement, l’innovation et la qualité des infrastructures.

Pour ce qui concerne la qualité des infrastructures, le WEF analyse plus particulièrement la qualité des routes, des réseaux ferrés, des aéroports, des infrastructures portuaires, etc.

Pour la qualité de ses routes, la Belgique, dans le dernier rapport (2014-2015) se classe 27eme, entre l’Irlande (25eme) et le Royaume Uni (30eme). Ce n’est pas fameux. Mais plus inquiétant encore, c’est de regarder comment se classent nos voisins, et donc concurrents directs.

La France est 4eme

Les Pays-Bas sont 5ieme

L’Allemagne est 13eme

Le Luxembourg est 15eme

Au niveau global de ses infrastructures  ( routes + rails + aéroport + téléphone + électricité ) la Belgique se classe 17eme ; et c’est très clairement la mauvaise position de la Belgique en ce qui concerne ses routes, qui tire la Belgique vers le bas.