Les 60 grandes entreprises de travaux publics (y compris de travaux de voirie) sont inquiètes. Elles pointent un manque de vision politique.

 

 

 

 

 

 

 

L’association des entrepreneurs belges de grands travaux vient de publier les résultats de son baromètre annuel “Confiance des dirigeants des entreprises belges de grands travaux”. Inquiétude et perspectives sombres:

  • 68% des dirigeants sont inquiets quant à l’avenir de leur entreprise;
  • 1 entreprise sur 3 devrait licencier du personnel au cours des 12 prochains mois;
  • manque de vision politique à long terme pointé du doigt par les patrons belges;

Ces entreprises de construction actives dans le génie civil et le bâtiment, totalisent 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 15% du secteur de la construction.

68% des patrons des entreprises de grands travaux inquiets

Les raisons principales de cette inquiétude sont :

Le manque d’investissements publics dans 57% des cas et ses répercussions sur la baisse des prix dans le secteur

En effet, les carnets de commande sont vides, les commandes publiques sont au point mort et les reports de projets s’accumulent.

1 entreprise sur 3 s’attend à devoir licencier du personnel

Les premiers effets de la diminution des commandes enregistrée en 2014 commencent à produire leurs effets. Si, en 2014, 24% des patrons estimaient devoir licencier du personnel au cours des 12 mois suivants, en 2015, ce sont 32% des patrons désormais qui devraient licencier du personnel prochainement.

Les patrons de la construction pointent un manque de vision politique

Interrogés quant aux solutions à adopter pour assurer la continuité des investissements publics, les patrons belges de la construction citent:

  1. une vision politique à long terme, en matière de travaux publics (54%);
  2. un financement des projets à travers des Partenariats Public-Privé (PPP) (38%);
  3. la recherche de financements alternatifs (32%);
  4. la réduction structurelle des dépenses publiques courantes (24%);
  5. l’intervention du secteur privé (24%);
  6. la mise en oeuvre du plan Junker (13%).